A lire également l’article « Tant d’émotions, si naturelles » de Michel Guilbert sur son blog

http://moeursethumeurs.blogspot.fr/2014/10/tant-demotions-si-naturelles.html

Extrait :

« L’automne est là. Les feuilles tombent, le moral de l’homme aussi. La France est morose. Elle a l’impression d’aller à vau l’eau ou même de régresser. Elle a tort. Les projets économiques novateurs n’y manquent pas. Trois exemples parmi d’autres.

En Indre, à deux pas de Châteauroux, aux portes du Parc naturel régional de la Brenne, se développe un projet qui place « l’environnement et la nature en pôle position » (1). Un jardin public? Une réserve naturelle? Un village de vacances écolo? Un Futuroscope axé sur la nature? Mieux que cela: le « Pôle des sports mécaniques du Centre ». Le promoteur entend créer une piste asphaltée de trois kilomètres de long, ainsi qu’une piste pour les essais de constructeurs et des compétitions auto et moto, plus toutes les infrastructures nécessaires à ce type d’activité. Le tout sur 80 hectares, entre deux étangs. Sur l’une des pistes, les véhicules pourront atteindre la vitesse de 270 km/h. La nature? Elle sera préservée au maximum, assure le promoteur qui plantera, en plus de l’existant, des arbres, des arbustes et des haies. Même sur les parkings. Et, assure-t-il, « les bulldozers ne passeront pas quand ils veulent: ils laisseront les cistudes (2) et les tritons se reproduire ». Les véhicules de course en feront-ils autant? Arrêtera-t-on les compétitions pour laisser les batraciens traverser la piste? Non, le promoteur a pensé à tout: « les véhicules qui seront utilisés sur les différentes pistes ne devront pas dépasser le seuil légal de 95 décibels, soit le bruit d’une tondeuse à gazon » (3). Et ça, c’est vraiment génial, parce que si vous avez cinq, dix, quinze tondeuses à gazon qui tournent à longueur de journée, les animaux resteront terrés là où ils sont à l’abri. Et la nature sera préservée. Les habitants? Ils vivent loin de là, paraît-il. En tout cas, à plusieurs centaines mètres. Et on érigera des merlons pour atténuer le bruit (4). L’environnement et la nature en pôle position, on vous dit. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *